« Je vendais au niveau des feux tricolores pour survivre »: Serey Dié se lâche sur son passé

Rodrigue Kwame
0


A l’instar de bon nombre de stars, l’international Ivoirien Serey Die n’est pas né avec une cuillère en or. Le footballeur dont la relation amoureuse avec la chanteuse Josey a fait l’effet d’un séisme pailleté il y a quelques jours, vient de le témoigner à travers une interview sur son passé très difficile. 

 La vie nous réserve beaucoup de surprises dit-on, et ce n’est pas Serey Die qui dira le contraire. L’ancien capitaine des Eléphants de la Côte d’Ivoire qui a d’ailleurs connu une belle carrière professionnelle n’a pas connu une enfance toute rose.

 En effet, Serey Die qui a perdu son père très tôt a dû se battre contre vents et marées pour se faire une place au soleil. « Je vendais des trucs à des feux rouges pour survivre. Du pain, des cigarettes… mon père ne vivait plus (il est mort en 2004 ), ma mère n’avait qu’une petite pension et donc je ne pouvais rien lui demander. Je devais me débrouiller seul. 

J’habitais même une chambre avec un toit inachevé…« Et d’ajouter: « Quand il pleuvait, il fallait que je protège mes affaires. Quand je m’entraînais, je pensais à mon matelas et à mes deux ou trois vêtements que je possédais qui allaient être mouillés en rentrant… ». 

 Pendant cette période assez difficile, Serey Die dit avoir perdu sa copine qu’elle aimait si tant parce qu’il n’arrivait pas à lui donner régulièrement de l’argent. « Ma copine m’a quitté car elle m’a clairement dit que je lui faisais honte. Mais j’en voulais tellement ! » a déclaré Serey Die Fier de l’homme qu’il est devenu aujourd’hui, le père des enfants de la chanteuse Josey dit qu’il est très heureux d’avoir accompli tout ce qui est important dans la vie. 

 « Aujourd’hui, ma mère ne regrette pas de m’avoir accouché. je lui ai construit sa maison, dans son village. J’ai rendu ma maman heureuse, je peux mourir aujourd’hui. Je suis un homme heureux. » s’est confié l’ancien milieu défensif des Eléphants.

Enregistrer un commentaire

0Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Lire la suite
Accept !