Qatar 2022 : Les familles des joueurs iraniens « menacées d’emprisonnement et de torture »

Rodrigue Kwame
0


CNN a rapporté lundi que les familles de l’équipe iranienne ont été « menacées d’emprisonnement et de torture » si les joueurs ne se « comportent pas bien » à l’approche du match de mardi contre les États-Unis. 

Après le refus des joueurs iraniens de chanter l’hymne national lors du match d’ouverture contre l’Angleterre le 21 novembre, une source rapportée par BBC a déclaré que les joueurs ont été convoqués à une réunion avec des membres du Corps des gardiens de la révolution iranienne (IRGC). La source a ajouté qu’on leur a dit que leurs familles seraient confrontées à la « violence et à la torture » s’ils ne chantaient pas l’hymne national ou s’ils participaient à une manifestation politique contre le régime de Téhéran. 

Les joueurs ont chanté l’hymne avant leur deuxième match contre le Pays de Galles vendredi dernier, qui s’est soldé par une victoire 2-0 de l’Iran. La source, qui surveille de près les agences de sécurités iraniennes opérant au Qatar pendant la période de la Coupe du monde, a déclaré que des dizaines d’officiers du Corps des gardiens de la révolution islamique avaient été recrutés pour surveiller les joueurs iraniens, qui ne sont pas autorisés à se mêler aux autres joueurs ni à rencontrer des étrangers. 

« Il y a un grand nombre d’agents de sécurité iraniens au Qatar qui recueillent des informations et surveillent les joueurs« , a déclaré la source. Carlos Queiroz, l’entraîneur portugais de l’équipe nationale iranienne, a rencontré séparément des officiers de l’IRGC suite à leurs menaces envers les joueurs iraniens et leurs familles, a indiqué la source. La source n’a pas précisé le contenu de cette conversation présumée. 

Queiroz a déclaré que les joueurs iraniens pouvaient protester lors de la Coupe du monde, mais uniquement dans le respect des règles de la FIFA. 

Les joueurs, selon la source, s’étaient vu promettre « des cadeaux et des voitures » avant le match contre l’Angleterre, mais le régime, selon la source, est passé aux menaces à l’encontre des joueurs et de leurs familles après l’humiliation causée par le refus de l’équipe de chanter son hymne national. 

« Lors du dernier match contre le Pays de Galles, le régime a envoyé des centaines de ces supporters acteurs afin de créer un faux sentiment de soutien et de faveur parmi les fans. 

Pour le prochain match contre les États-Unis, le régime prévoit d’augmenter considérablement le nombre d’acteurs, jusqu’à plusieurs milliers », a déclaré la source.

Enregistrer un commentaire

0Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Notre site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Lire la suite
Accept !